Installation Reg’Art – Exposition “Garouste”

regartweb2

Reg’Art – Une collaboration Numediart- Pôle MuséalIttention

Developée dans le cadre de l’exposition Garouste (qui se tiendra au BAM du 24 septembre 2016 au 29 janvier 2017), l’installation Reg’Art, propose au visiteur de participer à une expérience sur sa propre perception. Il lui sera, dans un premier temps, proposé de confronter son regard sur une œuvre de l’artiste avec une prédiction théorique réalisée par un logiciel qui simule l’attention humaine.

Description de l’installation.

vregartweb1

L’installation ressemble à un grand photomaton dans lequel le visiteur est invité à s’isoler. Après avoir choisi une langue de travail, ce dernier se laisse guider par une interface qui lui proposera de répondre à quelques questions par le simple mouvement de sa tête.  Ensuite, le visiteur devra observer une œuvre de Garouste pendant quelques secondes afin de permettre l’enregistrement du chemin emprunté par son regard. Avant de sortir du dispositif, un document présentant ses résultats est imprimé. Il pourra le prendre avec lui durant le reste de sa visite.

Une fois arrivé devant l’œuvre originale de l’artiste, le participant pourra ensuite comparer les résultats de son expérience avec une analyse de la composition du tableau détaillant la manière dont l’artiste lui-même a cherché à influencer le regard du spectateur.

Quelques informations techniques

Les outils disponibles aujourd’hui pour enregistrer le regard restent assez coûteux, intrusifs (mouvements du participant limités). Ils requièrent une calibration pour chaque utilisateur ou produisent des résultats difficiles à exploiter de façon automatique. Le système proposé dans l’installation Reg’Art est un peu moins précis mais permet plus flexibilité. Il est basé non pas sur le suivi des yeux mais sur la position et l’orientation de la tête. En effet, diverses études ont montré que ces grandeurs sont liées, particulièrement lorsque l’écran est grand, comme c’est le cas ici et lorsque l’utilisateur dispose d’un feedback (image floutée ou changement de luminosité).

Le capteur utilisé dans l’installation est un Kinect One de Microsoft. Ses données sont interprétées par le logiciel Kinterest, développé au sein de l’Institut NUMEDIART.